Jocelyn Wildenstein “Cat Woman”


Quand on parle des déboires de la chirurgie esthétique on pense le plus souvent au défunt roi de la pop, Michael Jackson décédé d’un abus d’imbécilités le 25 juin 2009…, pourtant un grand nombre de stars en ont aussi été les victimes. 


Revisitons 2minutes l’excès d’une femme.. J’avoue avoir été intriguée par l’apparence de the « Bride of Wildenstein ».

Mais qu’est-ce qui aurait bien pu pousser une femme à s’enlaidir autant ? 

Jocelyne Wildenstein…  

Mme Jocelyne Wildenstein, prétendant se nommer Jocelynnys Dayannys da Silva Bezerra… pour faire croire qu’elle serait issue de la noblesse, alors que sa vraie identité est Jocelyne Cano), comme beaucoup de gens dans la société « people », n’est pas née dans la richesse. Originaire d’une famille de classe moyenne de Lausanne en Suisse, Jocelyne a réalisé très tôt dans la vie que sa beauté, le mensonge et un culot monstre…, étaient ses tickets de sortie d’une existence sans issue dans une petite ville qui ne promettait pas de grandes récompenses. 



En utilisant, en sus, sa beauté Helvète et ses charmes féminins, Jocelyne a finalement appris à devenir une chasseresse expérimentée…, d’autant qu’elle a appris à piloter des petits avions, ce qui impressionne toujours les mâles ! Cette combinaison de compétences, mélée aux habituelles ruses de femmes, ont fini par lui donner l’introduction qu’elle avait longtemps cherché, dans le monde de la Jet-Set, avec à la clé : un week-end sexuel au kenya avec Alec Wildenstein, héritier d’une fortune de 10 milliards de dollars.

Elle n’avait pas droit à l’erreur !



L’astuce était qu’elle effectue cette promenade entièrement nue dans l’avion…

Ne parvenant plus à débander, au milieu d’un univers sans nuages de baisers et carresses masturbatoires, dans un moment de passion, des étincelles d’amour ont volé à leurs cotés… Avec le succès de ce premier contact, ce qui était prouvé par les bouquets d’orchidées qu’Alec lui envoyait chaque jour, il ne lui fallut pas longtemps pour qu’ils s’installent ensemble dans un nid d’amour et que leur couple se lance dans un roman tourbillon…

Ils se sont mariés dans l’année lors d’une somptueuse cérémonie à Las Vegas ! Les jeunes mariés, se sont ensuite installés dans l’appartement très spacieux d’Alec sur Park Avenue (1.000 mètres carrés)… et Jocelyne a continué de jouer le rôle qu’elle s’était assignée pour grimper au sommet.

Alec gérait son entreprise d’oeuvre d’art et ses biens au Kenya…, Jocelyne s’occupait de l’entretien et la maintenance de leurs nombreuses maisons à travers le monde..

Un mariage avec n’importe qui peut être difficile. Les noces très riches peuvent aussi être impossible à certains moments. Alec Wildenstein ne faisait pas exception…, sexuellement parlant, de sorte qu’elle a finalement accouché de deux beaux enfants. Comme d’habitude, les enfants détruisent un couple plus facilement qu’il ne s’est construit… A force d’entendre les « guiliguili » entrecoupés de pleurs, le tout associé à un manque de disponibilité sexuelle de Jocelyne (les femmes croient toutes que les enfants vont définitivement souder leur mariage), Alec a commencé à être sujet à des accès de dépression. Des mesures draconiennes s’imposaient. 


Vers l’âge de 50 ans, Jocelyne a voulu ressembler à un félin pour plaire à son mari qui était amateur d’animaux exotiques, et qui maintenait une liaison avec une jeune mannequin russe.

Jocelyne réalisait qu’ Alec aimait la jungle et les panthères qui l’habitent, plus que toute autre chose dans sa vie.

Ainsi armée de ces informations, elle est retournée voir son chirurgien plastique avec une demande inhabituelle :elle voulait être transformé en l’une des panthères qu’Alec aimait tant. Bien que surpris par cette demande peu orthodoxe, le chirurgien a fait de son mieux pour s’en conformer.

Après d’innombrables interventions chirurgicales (on ne peut dire avec certitude combien) Jocelyne avait son apparence modifiée et devin « la reine de la jungle ». Ses lèvres ont été agrandies, et son visage tiré vers l’arrière, ses yeux modifiés pour simuler un effet « yeux de chat ». Jocelyne a eu son pigment assombri aussi.

Elle avait envie de redonner souffle à son apparence afin de retrouver le Alec dont elle était si désespérément en amour. 

Les premières chirurgies ont réussi… et Alec été tellement impressionné par les résultats qu’il a perdu ses crises de dépression…

Cet heureux état de choses a duré un certain temps… et Jocelyne eu le sentiment que les choses étaient de nouveau comme aux premiers jours.  Elle eut donc un choc lorsqu’elle a appris qu’Alec voulait coucher avec d’autres femmes.  Ne sachant que faire, Jocelyne, désespérée, a échafaudé un plan qui était si audacieux qu’elle doit être pardonnée de ne pas en avoir deviné ses inconvénients ! 


Alec, au vu du spectacle, chaque semaine pire, est devenu encore plus déprimé que jamais, bien qu’il avait décidé de vivre la moitié de son temps avec une jeune dame « de soutien », un mannequin russe exotique, qui faisait tout ce qu’elle pouvait pour lui plaire sexuellemnt. Le mariage est irrémédiablement tombé…

Bien qu’il ait blâmé l’affaire sur la nouvelle apparence très surprenante de Jocelyne, il est clair qu’il s’agissait d’une redite de « La poule et l’œuf », un scénario délirant ou Jocelyne jouait son propre rôle… Au début du divorce, il faut dire que les deux partenaires ont fait de leur mieux pour être de nature civile. 


Jocelyne fut choquée en entrant dans « sa » maison de New York, pour y être confronté à une femme russe, nue… et un mari maniaque qui la sodomisait en chantant un air de Franck Sinatra…

Sachant qu’Alec était un bon tireur, aussi bien sexuellement qu’avec une arme de poing, Jocelyne a quitté à la hâte ce qui était devenu subitement son ex-maison… et est revenue avec la police. Des accusations ont été déposées… et la relation est devenue encore plus compliquée. Aucun des deux n’a voulu quitter les lieux, sans doute pour ne pas influencer le jugement du divorce, de sorte qu’ils ont établi un plan en donnant à chacun l’accès exclusif à certaines zones de la maison. War is Hell !!! 


Elle le fut d’avantage, lorsque son mari, de mauvaise humeur de ne pas avoir pu aller au bout de son objectif… a menaçé de tirer sur elle, tout en visant une arme sur son visage en criant : « Ca ne pourra pas être pire avec une balle de 357 Magnum »…

En effet, les documents judiciaires de la procédure de divorce révèlent qu’il a dit qu’il ne pouvait même pas reconnaître sa propre femme de près…

Ce qu’il a dit : Ce n’est plus ma femme, elle est hideuse, laide, c’est un cauchemar ambulant, je ne peut même pas reconnaître ma propre femme de près« … 

Si la vérité peut être dévoilée ici, Jocelyne a perdu plus que son visage dans cette histoire… Elle était sans doute folle d’amour envers Alec, surtout pour ses milliards de dollars, mais ses multiples opérations d’enlaidissement démontraient qu’elle était également folle, tout simplement…


Elle a été forcée de rester dans l’isolement, dans un hôpital de New York spécialisé dans les troubles psychologiques, sans le réconfort de son singe…, mais juste de son chirurgien plastique venu en renfort pour tenter d’améliorer ce qui pouvait l’être…

Je vous le dévoile immédiatement pour ne pas faire durer ce suspense infernal : il a échoué (bon partant de l’horreur on dira que ça va…)!


Interrogée quant à la précision du nombre et les types d’interventions chirurgicales qu’elle avait, elle répondit avec un sourire « ni plus ni moins que n’importe quelle autre femme »…


Les deux époux-ennemis maintenant amers, ont décidé que leurs avocats respectifs pouvaient mieux faire les discussions qu’eux. Après une audience judiciaire terriblement longue, un juge compréhensif à décerné à Jocelyne, une dizaine de millions de dollars, au motif qu’elle avait été injustement mise de côté par Alec alors qu’il réservait ses attentions pour un mannequin russe. Jocelyne n’était pas prête à prendre une position couchée…, elle a contre-attaqué Alec en vue d’un règlement de 200 millions de $, plus des dizaines de millions de dollars en trésors artistiques, différentes maisons, et 200.000 $ par mois en soutie